QUATRE FEMMES, DEUX VOYAGES, UN DÉSERT

Samedi 6 novembre 2021 à 14h30 – au Café Littéraire

En 1933, deux femmes s’embarquent pour un périple peu convenable aux yeux de leurs contemporains. Déboutée de sa demande pour une expédition au Groenland par le commandant Charcot, Odette du Puigaudeau décide d’explorer le désert du Sahara avec son amie Marion Sénones, plus précisément, la Mauritanie. Aventureuses, les deux femmes cherchent un territoire peu visité et mal connu, loin des foules touristiques qui balbutient encore, mais déjà trop pour elles. Durant une année, elles parcourent le désert inlassablement, collectant des informations sur les tribus maures.

Ce premier grand voyage est une révélation pour Odette du Puigaudeau. Tombée sous le charme du désert, elle y consacre sa vie.

Au siècle suivant, elles sont à nouveau deux à partir sur les traces d’Odette et de Marion. Pour elles aussi ce territoire est inconnu. Elles vont confronter les regards, essayer de définir ce qui a changé et ce qui est resté immuable sur les terres mauritaniennes. Dans L’année des deux dames, deux voyages téméraires se racontent à travers les pérégrinations de Catherine Faye et Marine Sanclemente.

Catherine Faye et Marine Sanclemente

© Catherine Faye et Marine Sanclemente

Catherine Faye est journaliste et écrivaine voyageuse. Après une enfance passée dans plusieurs pays, elle travaille comme indépendante…
[en savoir plus]

© Catherine Faye et Marine Sanclemente

Marine Sanclemente est journaliste pour le pôle voyage du Figaro. Après son diplôme de l’école de journalisme de Tours…
[en savoir plus]

Le livre

Comme elles, nous voulions sortir des sentiers battus, nous avions soif d’aventure. Une année après notre découverte, nous avons mis nos pas dans les leurs, un peu par hasard – mais le hasard existe-t-il ? -, et sommes entrées en Mauritanie à pied, par le nord, du côté de l’océan Atlantique et de la frontière marocaine. C’est là, à Port-Étienne, devenu Nouadhibou après l’Indépendance, qu’Odette et Marion avaient accosté. Pour nous qui rêvions de partir vers l’inconnu s’offrait une double gageure. Sillonner une terre dont même notre imagination était loin de côtoyer la réalité […] et explorer le destin de deux femmes qui avaient osé, près d’un siècle avant nous, se mesurer à l’hostilité de la brousse et des déserts, s’imposer dans un monde d’hommes, témoigner d’une civilisation nomade à l’orée d’une lente disparition.

L’année des deux dames, Catherine Faye et Marine Sanclemente, éd° Paulsen, 2020