Samedi 7 novembre à 18h

A La Géothèque

Guillaume Blanc
@Sebastien Landry

L’invention du colonialisme vert

Guillaume Blanc

Entretien avec Henri Landré

Cette histoire commence par un rêve : “l’Afrique”. Des forêts vierges, des montagnes majestueuses entourées de savane, des oasis luxuriantes, des plaines désertiques évoluant au rythme de la vie animale. […] Mais cette Afrique n’existe pas. Elle n’a jamais existé, et le problème, c’est que nous sommes convaincus du contraire.L’invention du colonialisme vert de Guillaume Blanc,  éd° Flammarion

Guillaume Blanc est historien de l’environnement et maître de conférences à l’université Rennes 2. Il dirige aujourd’hui un programme de recherche sur l’histoire des aires protégées d’Afrique et d’Asie. Ses recherches l’ont mené à étudier le gouvernement global de la nature et des hommes dans l’Éthiopie contemporaine. En 2015, il publie un ouvrage dans lequel il compare les politiques environnementales de France, du Canada et d’Ethiopie. Dans cette analyse croisée, il aborde déjà le fait que, associée à des volontés vertueuses de conservation et à un roman national qui s’écrit aussi dans le patrimoine naturel, la création du parc national légitime toujours l’exercice public d’une violence concrète et symbolique sur les populations locales et environnantes.

Dans son dernier livre L’invention du colonialisme vert, Guillaume Blanc reprend cette thématique mais en développant l’idée d’un “nouveau” colonialisme, celui de la bonne conscience des états développés protégeant à marche forcée une nature idéalisée en Afrique.

Sans remettre en question l’importance de protection de l’environnement, et au contraire pour participer à la lutte écologique, Guillaume Blanc pose la question de la légitimité des ONG et des pays occidentaux à imposer leur point de vue et leur méthode à un autre continent, au nom de sa “sauvegarde”.

Les livres de Guillaume Blanc

  • L’invention du colonialisme vert. Pour en finir avec le mythe de l’Éden africain, Paris, ed° Flammarion, 2020
  • Un communiste d’Algérie. Les vies de Jules Molina, Alger, Paris, Barzakh,  ed° de la Sorbonne, 2020
  • Une histoire environnementale de la nation. Regards croisés sur les parcs nationaux du Canada, d’Éthiopie et de France, Paris, Publications de la Sorbonne, 2015, coll. «histoire environnementale»

Fermer le menu