Eddy L. Harris

© Philippe Matsas

Eddy Harris est né à Indianapolis en 1956. Écrivain, essayiste et documentariste, il a écrit de nombreux récits de ses voyages et de sa vie. En 1988, il publie son premier texte qui relate son voyage solitaire sur le fleuve Mississippi.

Puis en 1992, il change de décor et explore le continent africain dont il publie un récit dur et sans concession Native Stranger (non traduit en France). En 1993, dans Southern haunted deam, il raconte sa traversée du sud des Etats-Unis à moto, un voyage qui questionne fatalement l’histoire de la domination raciale dans son pays.

En 1996, il écrit Harlem, le récit intime et foisonnant du quartier noir de New-York au cœur duquel il retourne vivre dans les années 90.
Puis en 2005, il parle de son rapport à son père, personnage dur et violent mais aussi jovial et attachant. Dans Jupiter et moi, portrait sans filtre, Eddy L. Harris utilise son écriture pour questionner la place de l’idée de race aux Etats-Unis et surtout celle du racisme.

En 2009, c’est à Paris que l’écrivain voyage. Dans Paris en noir et black, il oscille entre l’insouciance et la gravité, racontant les plaisirs de la vie parisienne mais aussi les ambiguïtés du modèle français d’intégration.
Enfin, en 2020 avec Le Mississippi dans la peau il réitère son incroyable périple au fil de la colonne vertébrale des Etats-Unis.