Mélusine Mallender

© Melusine Mallender

Depuis 11 ans Mélusine Mallender roule sur la Terre bien calée sur la selle d’une moto.
En 2010, elle entreprend son premier voyage au long cours. Elle n’écoute pas celles et ceux qui lui prédisent qu’elle ne dépassera pas le périphérique parisien et entame le bitume. Mélusine Mallender traverse deux continents, débarquant à Vladivostok au bout de quatre mois.

Cette première expérience est une révélation. En effet, c’est dans la liberté du voyage qu’elle se retrouve enfin et particulièrement à moto. Dès 2011, elle repart, cette fois elle visite l’Asie Centrale dans une boucle de 28 000 km ; puis en 2014, elle explore les grands lacs d’Afrique, l’Asie du Sud-Est en 2016-2017, et enfin l’Amérique Centrale et l’Amérique du Sud en 2018-2019.

En 2020, elle publie, aux éditions Robert Laffont, Les Voies de la liberté qui revient sur ses trois premiers voyages, ceux qui ont forgé sa passion de l’errance et qui ont soulevé les questions qui l’habitent tout au long de ses routes : qu’est-ce que la liberté ? Comment est-elle vécue ou empêchée à travers le monde ?

Mélusine Mallender est également l’une des rares femmes membres de la Société des explorateurs français depuis 2015.