LE MISSISSIPPI DANS LA PEAU

Samedi 6 novembre à 10h15 – à l’amphithéâtre

En 2020, le festival Nature Nomade a convié Eddy L. Harris pour qu’il raconte son tout premier grand voyage réalisé dans les années 80. Alors âgé de 30 ans, le jeune homme s’engage dans un projet solitaire et fou : descendre l’intégralité du fleuve Mississippi en canoë.

Dans son récit publié l’année suivant ce voyage, Eddy L. Harris raconte un fleuve puissant et farouche, entouré d’une nature sauvage à la fois splendide et inquiétante. Il saisit aussi, et surtout les rencontres qu’il fait au fil de l’eau. Questionnant sa place de voyageur noir à travers la colonne vertébrale des Etats-Unis.

L’année 2020 n’a pas pu se tenir la quatrième édition de Nature Nomade. Mais fort plaisamment, Eddy L. Harris a choisi, en 2016, de réitérer son périple solitaire sur le Mississippi. Et après avoir réalisé un documentaire sur cette aventure hors norme, River to the heart (2017). Il publie un nouveau récit de voyage en 2021, Le Mississippi dans la peau, dans lequel il raconte ce nouveau voyage, identique et pourtant si différent.

Eddy L. Harris

© Philippe Matsas

Eddy Harris est né à Indianapolis en 1956. Écrivain, essayiste et documentariste, il a écrit…
[en savoir plus]

Le livre

“A présent je connais les dangers que j’ai affrontés jadis, les chiens sauvages, les remous autour des écluses, les deux péquenauds gras à la gâchette facile, le fleuve trop large, les rapides, l’épuisement, les courbatures, la douleur. Parce que je sais que ces dangers me guettent, j’éprouve plus de crainte que lorsque je me suis embarqué la première fois, sans savoir à quoi m’attendre.
Je crains davantage les démons que je connais et que j’ai déjà rencontrés. Quels qu’ils soient, connus ou inconnus, impossible de leur échapper. J’ai hâte de les affronter, je m’en convaincs. Plus vite je serai dans le canoë et sur l’eau, plus vite je les braverai.
Avec la pseudo-confiance et l’indifférence que l’expérience tricote, je m’arrache à la chaleur et au confort du sac de couchage et de la tente, me glisse auprès du feu et me prépare aux quatre mille kilomètres à venir.”

Le Mississippi dans la peau, Eddy L. Harris, éd° Liana Levi, 2021